Accueil / Trucs & Astuces / Pour la repro des appelants / 15 astuces pour préparer vos appelants à la repro

15 astuces pour préparer vos appelants à la repro

La fermeture de la chasse aux gibiers d’eau sonne le début d’une autre saison pour les sauvaginiers. Moment crucial dans l’établissement de sa sélection d’appelants, la période de la reproduction demande autant de passion que lors de la chasse. Voici nos 15 astuces pour mettre toutes les chances de votre côté et obtenir la meilleure reproduction possible.

Préparer ses appelants pour la repro

De l’eau claire en abondance

Voici peut être le point le plus important pour réussir votre reproduction. Les canards et oies ont besoin d’eau, je ne vous l’apprend pas, mais ce besoin devient vital en période de reproduction. Vos appelants doivent en permanence avoir accès à de l’eau claire, cela les stimulera.

Vermifuge

Après la saison de chasse et l’hiver, vos appelants ont perdu beaucoup d’énergie. C’est pourquoi dès la fermeture de la chasse, n’hésitez pas à les vermifuger, le plus tôt possible. Les quelques jours qui suivent l’administration du produit, vos appelants seront affaiblis. Plus vous tarderez à effectuer le traitement et moins ils seront aptes à se reproduire.

Le piégeage

Le printemps marque la période de reproduction pour la grande majorité des espèces animales, pas seulement des canards et oies. Les prédateurs ont également des jeunes à nourrir, les oeufs d’un canard ou les canetons sont des proies faciles pour eux. N’hésitez pas à intensifier le piégeage autour de votre volière. Disposez des pièges à rats principalement, type boite à fauve, pourrait vous évitez bien des déconvenues !

Préparer ses appelants pour la reproNourriture

Durant la période de la reproduction, vos appelants ont de forts besoins de vitamines. Pensez à adapter les granulés que vous leur donnez. Optez plutôt pour un aliment vitaminé davantage que gras. N’hésitez pas à leur procurer de la verdure (salade, herbe), il s’agit là de leur première source d’énergie à l’état sauvage.

Stimulants

Il existe des stimulants naturels à la reproduction. Si vous voyez que vos appelants ont du mal à démarrer, fournissez leur, en quantité raisonnable, du chènevis ou de l’huile de germe de blé. Cette dernière est l’huile la plus riche en vitamine E qui favorise la fertilité et la fécondité des oiseaux.

Repérage des dominants

Si dans votre volière vous disposez de vieux et jeunes individus, la concurrence en période de reproduction sera accrue. Les vieux mâles empêcheront les jeunes de s’accoupler. La meilleure des choses à faire dans se contexte est de séparé les couples dominants du reste du cheptel, ainsi vous pourrez leur porter une attention particulière et soigner leur reproduction.

Environnement calme

L’environnement dans lequel évolue vos appelants doit être à la fois calme et rassurant. Les canards et oies plus particulièrement, n’apprécient pas vraiment les dérangements quotidiens. Lorsqu’un de vos oiseaux commence à couver, inutile d’aller le déranger tous les jours. Notez simplement la date du premier jour de couvaison et laissez faire la nature 🙂

Préparer ses appelants pour la reproTenir un calendrier

Pour faciliter la gestion des jeunes, il est intéressant de reporter sur un calendrier les dates des premiers jours de couvaison. De cette manière, lorsque l’éclosion approche, vous pourrez porter une attention particulière à tel ou tel nichoir. Cela pourrait vous éviter de courir dans votre volière après des canetons et déranger tous vos appelants. De plus, le baguage étant obligatoire, vous pourriez avoir la mauvaise surprise que le caneton soit déjà trop grand pour recevoir sa bague.

Éviter la consanguinité

Vous avez gardé des jeunes de la saison précédente ? Il faut impérativement éviter que ceux-ci ne se reproduisent avec d’autres canards issus de la même couvée. En période de reproduction, il est préférable soit de séparer les appelants d’une même couvée, soit de procéder à des échanges avec d’autres sauvaginiers afin de « changer le sang ».

Éviter l’hybridation

L’hybridation, pour être efficace, doit être pratiquée avec expérience. Dans une volière où se côtoient plusieurs espèces d’anatidés, il est fréquent d’avoir de drôle de surprise une fois l’éclosion arrivée. Pour éviter cela, séparez les espèces qui ont tendance à « sauter sur tout ce qui bouge ». Si vous n’avez pas la place, n’hésitez pas à vous séparer de ces individus. Ils pourraient mettre toute votre reproduction en péril.

Apportez du couvert

En période estivale, vos appelants ont besoin d’ombre pour se protéger du soleil. Des arbustes leur permettront aussi de disposer d’un couvert rassurant. N’oubliez pas que meilleur sera l’environnement dans lequel évolue vos appelants et meilleurs seront vos résultats durant la reproduction.

Protégez les nichoirs

Lorsque vous aurez installer les nichoirs un peu partout dans votre volière, n’hésitez pas à les recouvrir de branchage. Les cannes auront plus de facilités à arrivée à terme de la couvaison si elles ont pleinement confiance en leur environnement. Comme dans la nature, où leur nid est bien souvent invisible, n’hésitez pas à recouvrir les nichoirs de végétation. Si vous souhaitez fabriquer vous même vos nichoirs, suivez notre guide pas à pas.

Mettre du terreau

Au fond du nichoir, pour à la fois éviter le contact avec le bois et garantir un meilleur taux d’humidité (indispensable à l’éclosion), vous pouvez disposer une couche de terreau. N’hésitez pas à mélanger un peu de poudre anti-parasites, surtout si vous comptez ajouter du foin.

Nettoyez votre couveuse

Pour éviter à l’embryon toute contamination bactériologique, il est indispensable de stériliser votre couveuse. Si vous ne disposez que d’une seule couveuse qui jouera les rôles d’incubateur et d’éclosoir, pensez à la nettoyer également systématiquement après chaque éclosion.

Pensez au vent

Lorsque vous installerez vos nichoirs (prévoir un minimum de 1 nichoir par couple de canards), pensez au vent. Il est préférable d’installer les nids en les orientant vers l’est (contre les vents dominants).

Préparer ses appelants pour la repro

En appliquant ces quelques astuces, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour obtenir la meilleure reproduction possible de vos appelants. Nous allons, dans de prochains articles, vous présenter des plans de fabrication des différents types de nichoirs pour sauvagines, oies et colverts.

Vous êtes passionné d’élevage ? N’hésitez pas à partager vos astuces et conseils en commentant l’article.

Recevez gratuitement l’ebook Le guide pour une repro réussie

30 pages de conseils et astuces pour réussir la reproduction de vos appelants

A voir aussi

Des compléments alimentaires pour soigner vos appelants

N’ayant pas à disposition une alimentation aussi variée que leurs congénères sauvages, vos appelants peuvent …

8 commentaires

  1. Super site bravo ,continuez !

  2. Bel article avec des astuces qui amènent des plus incontestable pour la reproduction car ce sont des détails qui permettent la réussite.

  3. Bien très bon topo rien à redire.

  4. toujours présent pour aider les sauvaginiers, Merci pour eux !

  5. Super site, toujours la pour les sauvaginier merci beaucoup 😊😉

  6. Bonjour est ce que je peux mettre mes siffleurs avec les chipeaux ou pilet qui est compatible . Car je voudrais séparer mes espèces mais pas beaucoup de place donc obligé de mettre plusieurs espèces ensemble. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *