Breaking News
Accueil / Actus & Infos / Grippe aviaire : le retour ?

Grippe aviaire : le retour ?

Il y a de ces nouvelles qui ne sont pas bonnes à entendre. A chaque jour sa nouvelle interdiction, c’est au tour de nos appelants de trinquer. Ainsi, depuis hier, le Ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a décidé de modifier le statut du niveau de risque d’introduction du virus influenza aviaire par l’avifaune de « négligeable » à « modéré » en France métropolitaine. Cette décision fait suite à la découverte de deux cas du virus H5N8 sur des cygnes tuberculés aux Pays-Bas.

Préparer ses appelants pour la repro

Ce nouvel arrêté ministériel est entré en vigueur ce lundi 26 octobre. Il fait usage du précédent arrêté du 16 mars 2016 qui interdit tout simplement le transport et l’utilisation d’appelants dans les ZRP (Zones à Risque Particulier) qui sont, en fait, toutes les zones humides. Le texte indique :

Mesures particulières relatives aux appelants pour la chasse au gibier d’eau.

L’interdiction de transport et d’utilisation d’appelants pour la chasse au gibier d’eau dépend des niveaux de risque, dans le lieu de détention des appelants et dans le lieu de chasse.
1. Lorsque le niveau de risque est « modéré », soit dans le lieu de détention des appelants soit dans le lieu de chasse, le transport et l’utilisation des appelants pour la chasse au gibier d’eau sont interdits dans les zones à risque particulier.

– Par dérogation, le transport d’appelants peut être autorisé dans certaines zones géographiques si une analyse du risque y détermine que l’interdiction de transport ne s’avère pas utile à la maîtrise du risque ou si le maintien en permanence sur le site de chasse n’est pas praticable.
– Par dérogation, l’utilisation d’appelants peut être autorisée dans certaines zones géographiques si une analyse du risque y détermine que l’interdiction d’utilisation ne s’avère pas utile à la maîtrise du risque.

Ces dérogations peuvent en outre être conditionnées à la mise en place d’un plan de prélèvements des appelants en vue d’analyses de laboratoire.
Les zones géographiques dans lesquelles le transport ou l’utilisation des appelants pour la chasse au gibier d’eau sont autorisés en application des dérogations précédentes sont définies par arrêté conjoint des ministres en charge de l’agriculture et de la chasse.

2. Lorsque le lieu de détention des appelants ou le lieu de chasse se trouve dans une partie du territoire où le niveau de risque est «élevé », le transport et l’utilisation des appelants pour la chasse au gibier d’eau sont interdits sans dérogation possible, y compris hors des zones à risque particulier.

Vous pouvez consulter la liste des communes classées « Zone à Risque Particulier » en suivant ce lien. Notre Président Willy Schraen a obtenu un rendez-vous ce mardi matin avec le Directeur Général de l’alimentation (DGAL) « pour discuter les dérogations envisageables pour les chasseurs« . Nous ne manquerons pas de vous rapporter les résultats de cet entretien.

A voir aussi

Livre coloriages Toutpourlahutte

Livre de coloriages pour sauvaginier en herbe

En cette période de confinement indispensable, il n’est pas toujours facile d’occuper ses jeunes enfants. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *