Accueil / L'armurerie / Pourquoi le tungstène est-il aussi efficace ?

Pourquoi le tungstène est-il aussi efficace ?

Pourquoi le tungstène est il aussi performant ? Il faut bien l’avouer, les munitions de substitutions n’ont pas encore réussi à convaincre les chasseurs français. Les cartouches chargées d’acier ou de bismuth offrent des performances nettement inférieures aux munitions chargées de plombs c’est pourquoi elles sont tant critiquées. Aux Etats-Unis, où le plomb a été interdit il y a plusieurs dizaines d’années, les encartoucheurs ont cherché à résoudre ce problème en trouvant un nouveau matériau qui permettra d’atteindre des performances semblables, voire meilleures, que le plomb. C’est ainsi que les premières cartouches « au tungstène » ont vu le jour. Dès leur arrivée en France, le succès fut immédiat, malgré un tarif très élevé. Mais pourquoi ce composant est-il aussi performant ?

Une question de densité

Pour comprendre le rôle majeur que joue la densité du matériau dans les performances d’une cartouche de chasse, il suffit simplement de comparer une balle de golf à une balle de ping-pong. Bien que la taille soit relativement semblable, la balle de golf est nettement plus dense que la balle de ping-pong. Vous imaginez bien qu’il est impossible de lancer une balle de ping-pong à plusieurs centaines de mètres. Pour résumer simplement, la balle de golf pourra voler plus loin et aura une force à l’impact beaucoup plus élevée que la balle de ping-pong.

Tableau densité différents matériaux cartouches de chasse

Le tableau ci-dessus retranscrit les différentes densités des composants d’une cartouche de chasse. Comme vous pouvez le constater, l’acier est beaucoup moins dense que le plomb, d’où les performances inférieures, a contrario le tungstène pur est quant à lui nettement plus dense que le plomb.

Pourtant, la cartouche au tungstène n’existe pas

Eh oui… Il n’existe, à l’heure actuelle, aucune cartouche de chasse chargée de tungstène ! Le tungstène est un matériau particulièrement rare, seulement deux mines sont exploitées dans le monde. Faisant face à une forte demande et une production limitée, le tungstène se négocie à des prix exorbitants. Pour cette raison, il est impossible pour les encartoucheurs de charger leurs munitions de tungstène pur. Alors, on vous aurait menti ?

Le Tungstène comme base

Pourquoi le tungstène est il aussi performant ? Lorsqu’un fabricant propose une cartouche au tungstène, il s’agit en fait d’une « tungsten-based shell ». En d’autres termes, le tungstène représente un pourcentage, plus ou moins élevé, de la constitution d’une bille, il est « coupé » avec un (ou des) autre(s) matériau(x). Cette technique permet aux encartoucheurs de proposer des munitions à la fois performantes, mais qui restent surtout accessibles en terme de tarifs. Bien qu’il faille généralement investir plus de deux euros dans une cartouche à base de tungstène, ce prix serait très largement supérieur s’il était l’unique composant des billes.

Chaque fabricant de munitions propose différentes « recettes ». Certains optent pour un alliage entre tungstène et fer, d’autres y ajoutent du polymère (plastique) ou encore du nickel. Mais attention, le mélange de ces matériaux impact la densité finale de la bille : plus le tungstène est « dissous », moins la bille sera dense. Pour qu’une cartouche de chasse chargée de dérivé de tungstène offre des performances égales, ou supérieures, à une munition en plomb, les fabricants doivent jongler entre savant mélange de tungstène et d’un autre matériau afin de faire baisser le cout de production, mais éviter de top le « diluer » afin que la bille ainsi conçue conserve une certaine densité, a minima égale à celle du plomb.

Sur le papier, seul un fabricant est parvenu à atteindre une densité supérieure à celle du plomb : Hevi-Shot. Chargées par Remington et malheureusement introuvables en France, les munitions Hevi-Shot sont constituées d’un alliage entre tungstène, nickel et fer. La densité de la bille est de 12 gr/cc, soit plus que le plomb (11,3 gr/cc).

Choisir le bon choke

C’est valable pour toutes les munitions, le choix du choke n’est jamais à laisser au hasard. L’embout joue un rôle déterminant dans le résultat de la gerbe de billes. Généralement, pour les munitions de substitution, le choke demi est vivement recommandé. Nous avons déjà rédigé un article pour vous aider à choisir le bon choke et n’allons donc pas nous éterniser ici. Rappelons également que pour trouver la combinaison optimale de munition / choke pour votre arme, rien ne sera plus parlant que le ciblage. C’est d’autant plus vrai pour les munitions à base de tungstène, bien qu’elles soient excessives, passer par l’étape du ciblage vous permettra d’exploiter pleinement les capacités de ces cartouches. Si vous ne savez pas comment procéder, nous avons rédigé pour vous ce petit guide : pourquoi et comment cibler son arme.

Pourquoi le tungstène est il aussi performant ?

Alors, pourquoi le tungstène est-il aussi efficace ? Et bien tout simplement parce qu’il est le substitut aux caractéristiques se rapprochant le plus du plomb !

A n’en pas douter, les ingénieurs des grandes marques de cartouches travaillent activement sur ce matériau et ses possibles dérivés. Nous ne sommes pas à l’abris de voir prochainement un nouveau composant débarquer sur le marché.

A voir aussi

Les visions nocturnes pour la chasse à la hutte

Les visions nocturnes pour la chasse à la hutte

Disponibles depuis de nombreuses années déjà, les optiques à vision nocturnes rencontrent un succès grandissant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *